Téléréalité et transmédia : Aller plus loin

19 janvier 2012 at 1:23 Laisser un commentaire

Dans le dernier numéro d’Effeuillage, nous vous proposons une réflexion entre les liens que se sont tissés entre Téléréalité et transmédia durant ces dix dernières années.

.

Naissance simultanée, cohabitation naturelle

.

Téléréalité et transmedia sont nés en même temps : lorsque les médias et ont cessé de communiquer en one to many au profit d’un modèle many to many. Internet, sur lequel reposent une grande partie des dispositifs transmedia, et la téléréalité sont tous les deux des dispositifs de l’individuel, de l’anonymat, de la participation. Téléréalité et transmedia sont tous les deux des mélanges de genres: leur racine étymologique même le montre.

Une émission de téléréalité joue de la proximité avec le public en utilisant de plus en plus de contenus transmédia, l’émission entoure le spectateur, le rattrape sur tous les supports et surtout lui offre à chaque fois un contenu différent. C’est ce que fait, à chaque saison un peu plus, l’émission française Secret Story.
.
Les médias s’inspirent de la télé-réalité : une tendance inversée
.
La télé-réalité s’infiltre petit à petit dans toutes les branches du monde médiatique. Chaque média en adopte les codes : l’appel constant à la réaction par téléphone, par Internet, sur les réseaux sociaux,… en est un des signes significatifs. Ce que permet un dispositif transmédia est de casser le quatrième mur qui sépare l’émission de son public : or, quoi de plus important dans la télé-réalité que la participation et l’implication du spectateur ?
La télévision, même en dehors des émissions de télé-réalité adoptent cette attitude, au point, pour la série Glee, de créer une émission de télé-réalité autour de sa série d’origine. C’est en effet ce que propose le Glee project : dans un dispositif transmedia (une série, une émission de téléréalité, des contenus web exclusifs) une possibilité pour les spectateurs de participer à une émission de télé-réalité en s’inscrivant sur le site pour un jour participer à la fameuse série.
.
.
..
La télé-réalité sort de la télévision
.
La télé-réalité a connu tant de mutations durant ces dix dernières années qu’elle est quasiment maintenant méconnaissable.  La télé-réalité n’a d’ailleurs même plus besoin de la télévision aujourd’hui. De la même manière que les médias se sont appropriés ses codes, la télé-réalité se glisse dans ceux des autres médias. Elle n’a plus besoin que d’une histoire et une réception. C’est le choix de If I can dream, télé-réalité américaine musicale qui trouve sa place sur MySpace. Il s’agit de la première émission entièrement en ligne.
.
.
.
Pour aller encore plus loin, quelques articles sur le sujet :
.

http://www.lcp.cnrs.fr/pdf/froi-03b.pdf

http://www.mediametrie.fr/television/communiques/du-transgenre-au-transmedia-la-television-reinventee.php?id=529

http://www.transmedialab.org/economie/le-business-model-du-transmedia/

http://en.wikipedia.org/wiki/If_I_Can_Dream_(series)

.
Retrouvez ici la présentation du mémoire de Quentin Bévan, Master Marketing et management des Médias 2012 traitant de la question. Ainsi que son profil.
.
Lucie Rico, Master Marketing et management des Médias 2012 travaille au Transmedia Lab depuis 3 ans, retrouvez son profil ici.
Publicités

Entry filed under: Revue.

Infos partenaires : synthèse de séance du club Galilée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Archives


%d blogueurs aiment cette page :